Animassens : l’éducation au goût sur les temps de restauration scolaire et périscolaires


Le projet Animassens : une adaptation du dispositif des Classes du Goût à destination des personnels territoriaux

En matière d’éducation alimentaire de la jeunesse, plusieurs ateliers qui se sont tenus lors des États Généraux de l’Alimentation ont :

  • mis en avant la nécessité de développer l’éducation alimentaire dans les programmes scolaires,
  • ciblé la restauration collective comme vecteur essentiel d’éducation et de mise en œuvre d’actions pédagogiques.

Or, une hétérogénéité dans les rythmes scolaires limite les possibilités de formation des enseignants sur le dispositif des Classes du Goût.
Ainsi, il est apparu nécessaire de diversifier les supports et les moyens pour décliner l’éducation au goût sur les temps périscolaires, en formant les personnels territoriaux d’encadrement durant la pause méridienne et les temps d’accompagnement pédagogiques des villes.
Le projet "Animassens" est un projet créant un nouveau dispositif. Ce dispositif se concrétisera par la création du guide « Animassens », diffusé dans le cadre d’une formation s’adressant aux professionnels d’encadrement de la pause méridienne et des Temps d’Activités Périscolaires (TAP). La première session de formation prévue est au printemps 2019.

Le projet comprend 5 étapes :

  • Un diagnostic auprès des professionnels du temps périscolaire et de la pause méridienne des pratiques professionnelles en éducation au goût et leurs besoins en formation
  • La rédaction du guide « Animassens »
  • La création d’une formation sur le guide « Animassens »
  • La communication de la sortie de ce nouveau dispositif
  • L’animation de la formation sur le guide « Animassens », réalisée auprès de 2 villes pilotes

Le projet a démarré en mars 2018.

L’équipe-projet est constituée du 3,2,1 ... Goût ! (Cécile Chalopin), Cresna (Sarah Boivin, Delphine Faucon), De mon assiette à notre planète (Anne Didier Petremant), L’Univers du Goût en Alsace (Nadine Husser), Sens & Avenir (Sylvie Delaroche-Houot).
Le projet est financé par la DRIAAF, avec le soutien de l’État.
Le projet est accompagné techniquement par un comité de pilotage constitué d’ AGORES et de la DRIAAF.

PNG - 12.6 ko

avec le soutien de l’État